SES commande à Boeing quatre autres satellites O3b mPower

WASHINGTON – Boeing va construire quatre satellites de communication à haut débit O3b mPower supplémentaires pour l’opérateur de flotte SES dans le cadre d’une commande annoncée le 7 août pour étendre la constellation de deuxième génération à 11 satellites.

Boeing construit les sept premiers satellites O3b mPower dans le cadre d’un contrat attribué en 2017. Ces satellites devaient être lancés avant la fin 2021 à bord d’une paire de fusées SpaceX Falcon, mais les plans actuels prévoient le lancement des trois premiers à la fin de l’année prochaine, de six autres en 2022 et des deux derniers en 2024.

Les 11 satellites fonctionneront tous en orbite terrestre moyenne pour fournir des térabits de capacité mobile à large bande aux clients des gouvernements et des entreprises commerciales.

Boeing utilise sa nouvelle plate-forme satellite 702x définie par logiciel pour construire le vaisseau spatial O3b mPower. Chaque satellite O3b mPower aura la capacité de transmettre 50 mégabits à “plusieurs gigabits par seconde” aux clients, a déclaré Boeing.

Boeing et SES ont déclaré qu’ils allaient collaborer sur l’interopérabilité entre les satellites O3b en orbite terrestre moyenne et les systèmes de communication par satellite militaires du gouvernement américain.

“Nous avons construit notre réseau autour d’une architecture multi-orbite, multifréquence, à haut débit, flexible et ouverte, qui est de plus en plus appréciée des utilisateurs gouvernementaux”, a déclaré Steve Collar, PDG de SES, dans un communiqué de presse. “Nous attendons avec impatience le premier lancement d’O3b mPOWER et nous sommes ravis d’étendre notre partenariat avec Boeing”.

SES exploite une flotte de 20 satellites O3b de première génération construits par Thales Alenia Space, et une constellation d’environ 50 satellites géostationnaires de différents constructeurs.