Xtar vend un satellite à Hisdesat, passe à un contrat de location

WASHINGTON – Xtar, une société qui fournit des services de communication par satellite au gouvernement américain, a vendu son seul satellite à Hisdesat, l’un de ses actionnaires.

La société Xtar, basée en Virginie, a signé un contrat de location qui lui permet de conserver la même quantité de capacité sur le satellite, Xtar-Eur, malgré le changement de propriétaire, a déclaré Jay Icard, le directeur général de Xtar SpaceNews.

Xtar et Hisdesat d’Espagne ont déclaré que la transaction et l’accord de cession-bail modèlent le type de structure organisationnelle dont les entreprises disposeront à l’avenir une fois que les deux satellites SpainSat Next Generation d’Hisdesat seront lancés, l’un fin 2023 et l’autre en 2024.

Icard a déclaré que Xtar continuera à fournir le service en utilisant le Xtar-Eur, vieux de 15 ans, et une charge utile qu’il loue sur le satellite SpainSat de 14 ans d’Hisdesat jusqu’à ce que les deux soient remplacés par le système SpainSat NG de 1,6 milliard d’euros (1,9 milliard de dollars). Il a déclaré que Xtar a un protocole d’accord avec Hisdesat pour utiliser la capacité des satellites SpainSat NG, qu’Airbus est en train de construire, et espère signer un contrat de location l’année prochaine.

Selon Icard, Xtar est maintenant structurée davantage comme les autres entreprises de communication par satellite, où un seul opérateur possède les satellites et maintient une équipe spécialisée dédiée aux ventes pour le gouvernement et la défense.

“De nombreux opérateurs de satellites sont organisés de cette manière”, a-t-il déclaré, citant en exemple la division gouvernementale d’Intelsat, Intelsat General. “Nous allons vers un arrangement propriétaire-opérateur plus traditionnel avec une entité qui se concentre sur le DoD”.

Icard a déclaré qu’il n’y a pas de changement dans la propriété des créneaux orbitaux puisque Xtar-Eur, situé à 29 degrés Est, utilise un créneau fourni par le gouvernement espagnol. Le satellite y assure une couverture en bande X de l’océan Atlantique, de l’Afrique, de l’Europe et de l’Asie du Sud-Est jusqu’à Singapour.

Le fait qu’Hisdesat soit propriétaire de Xtar-Eur rationalise la prise de décision concernant la prolongation de la durée de vie de la flotte géostationnaire vieillissante de la société, a déclaré le PDG Miguel Ángel Garcia Primo.

“L’objectif principal de cette transaction pour Hisdesat était d’avoir la capacité de décider de la manière de poursuivre les satellites Xtar-Eur et Spainsat, en fournissant des services à nos clients, et une éventuelle mission de prolongation de la durée de vie”, a déclaré Garcia Primo par courriel.

Hisdesat et Xtar ont déjà discuté de la prolongation de la durée de vie avec Northrop Grumman et d’autres entreprises. Xtar-Eur, étant le satellite le plus ancien, est le premier Hisdesat à envisager une prolongation de la durée de vie, a-t-il dit.

Un autre facteur déterminant a été la réticence de Loral Space and Communications, l’actionnaire principal de Xtar, à faire des investissements supplémentaires dans l’avenir de Xtar, a-t-il déclaré. Loral a déclaré qu’en 2016, il n’avait “aucun engagement à fournir un soutien financier supplémentaire à XTAR”, ce qui rend Hisdesat d’une importance vitale pour les futurs satellites. Xtar est une entreprise commune de Loral (56%) et Hisdesat (44%).

Icard et Garcia Primo ont refusé de dire le prix de la vente de Xtar-Eur.

Les satellites SpainSat NG d’Hisdesat restent dans les temps malgré la pandémie de coronavirus, a déclaré Garcia Primo, le premier satellite étant en bonne voie pour une livraison en novembre 2023. Il a reconnu que le temps limité entre la livraison et la fin de l’année pourrait aboutir à un lancement en 2024. Hisdesat n’a annoncé aucun fournisseur de lancement pour les satellites SpainSat NG.